Stage de survie : les retours


C’est après quelques semaines de digestion que je rédige cet article relatant nos aventures en mode « survie » dans le Mercantour.
Non pas que nous ayons trop mangé durant le stage, mais plutôt que le vécu fut, au moins en ce qui me concerne, d’une grande densité, sur de nombreux plans différents.

Rappelons que les objectifs de ce stage étaient de proposer une expérience physique et mentale conjuguant pratique engagée des arts martiaux en montagne et démarche de survie.

La survie

Concernant la démarche de survie, nous avons pu expérimenter l’allumage d’un feu grâce à différentes techniques : le silex, le frottement de deux morceaux de bois grâce à un « arc », le kit à feu (qui reste la méthode la plus facile), le tout associé à une méthode reposant sur le choix des matériaux utilisés (comme de l’amadou, un champignon permettant, une fois soumis à l’étincelle fournie, de s’embraser suffisamment pour permettre l’allumage d’un feu) et une technique de préservation, d’entretien et de développement de la braise pour permettre l’allumage d’un feu.

Nos avons aussi appris plusieurs techniques permettant de nous confectionner un abri sommaire à l’aide d’une bâche, d’un couteau et d’une ficelle. Quelques conseils avisés nous ont appris à gérer le vent, à bénéficier le plus efficacement possible de la chaleur du feu et ainsi à faire de cet abri quelque chose de plus confortable que nous ne l’aurions cru au départ.

Un des engagements de ce stage étant d’apprendre à se nourrir de ce que la montagne avait à nous offrir, nous avons consacré beaucoup de temps à la reconnaissance et à la cueillette des plantes qui, généreusement, allaient nous permettre de nous alimenter durant ce stage. Ainsi Berce, Renouée, Chénopode, Oseille, et quelques autres amies nous ont permis de nous nourrir finalement agréablement et en suffisance.

Le XINGYIQUAN

Concernant les arts martiaux, comme à son habitude Brice nous a proposé un programme riche et ambitieux concernant le XINGYIQUAN, la boxe de la forme et de l’intention, dont les concepts reposent sur les lois d’engendrement et de contrôle régissant les interactions entre les 5 éléments définis par l’énergétique chinoise.

Ainsi nous avons pu prendre connaissance de quelques uns des fondamentaux de cette boxe et des 5 types de mouvement en lien avec les éléments :
– Beng (le bois), un mouvement « bélier »
– Pi (le métal), dont le concept est de séparer
– Heng (la terre), dont le principe est de décaler sur le côté
– Pao (le feu), qui explose
– et Zuan (l’eau), qui « fore »

Nous avons pu expérimenter, grâce à une pratique en solo mais aussi à des applications présentées par Brice, la façon dont chacun de ces concepts nourrit le concept suivant ou contrôle celui qui lui est opposé, présentant ainsi une passionnante théorie d’un système de combat que nous n’avons pourtant fait qu’effleurer.

Le groupe

Au-delà des contenus pratiques, ce stage fut aussi l’occasion de réunir quelques personnes venant d’horizons variés : Brice le maître d’A(rt)me, ses élèves de l’école WUDE (Benoit, Lydia, Alix, Raphaël, Boris, Fabrice, Julie, Lou, François), Alain le guide du vivant, son stagiaire Raphaël, l’incroyable Luc (!) et le jeune et super efficace Maël.
Personnellement (et je crois bien que ce sentiment a été partagé par tous), ce stage a aussi été l’occasion de rencontrer toutes ces personnes différemment que dans notre quotidien de l’école WUDE. Nous avons partagé un temps de vie et des expériences sortant de l’ordinaire qui ont permis des échanges sur d’autres plans.

Je veux donc profiter de cet espace d’expression pour remercier chacun des participants pour son implication, son sourire, sa capacité à gérer ses difficultés (parce qu’il y en a eu) et son engagement au cours de ce stage.

Bilan

Au final cette expérience est très positive mais nécessite tout de même quelques réflexions par rapport à une prochaine expérience.
En effet, nous avons consacré beaucoup de temps à la marche, à la cueillette, à l’installation de notre campement, à ramasser le bois du feu, à la préparation des plantes pour le repas… Le changement de mode alimentaire a probablement joué son rôle au regard de l’énergie à consacrer à la pratique des arts martiaux, pour laquelle nous avons été moins disponibles que prévu. Bien que nous ayons tout de même vécu des moments riches d’apprentissages variés (merci à Brice pour avoir su adapter ses interventions aux besoins du groupe), je suis conscient que nous n’avons pas été jusqu’au bout du programme qu’il avait élaboré pour nous.

Pour cette raison nous avons décidé de faire une proposition (encore !) différente pour l’an prochain, qui promet déjà une chouette expérience. Nous allons choisir un lieu approprié en pleine montagne (zone plate et favorisant la pratique des arts martiaux) et y dresser un campement temporaire durant 3 ou 4 jours. Nous allons embaucher une ou deux personnes pour gérer les repas et les aspects logistiques et nous allons consacrer l’ensemble de ces journées à la réalisation d’un stage d’arts martiaux en pleine nature. Le projet est encore en cours d’élaboration mais si vous avez des idées ou des propositions, n’hésitez pas, nous sommes à l’écoute !

Remarques particulières

  • Afin de compenser la dernière journée du stage ayant été raccourcie par les orages, je rappelle ici que Brice offre aux participants du stage un temps de pratique du XINGYIQUAN le dimanche 4 août, de 10h à 13h, dans la forêt de la Sine.
    Le rdv est fixé à 9h45 sur le parking du Super U de la Colle sur Loup (à côté du rond point à l’entrée du village).
    Nous pourrons y organiser les covoiturages.
    En cas de pluie, le stage aura lieu sous la halle du parc de la Guérinière.

  • Alain lui aussi compense cette dernière journée manquée par la proposition d’une balade dans la vallée des merveilles avec comme objectif d’en présenter les gravures que l’homme du néolithique y a déposées il y a 5000 ans. Cette journée est a priori organisée le dimanche 8 septembre (avec la possibilité de se rendre sur place le samedi 7 au soir et de dormir dans la montagne), mais la date reste à confirmer, nous vous tiendrons au courant.

Quelques photos

Merci à Benoit pour m’avoir fait passer les photos qu’il a pris le soin de prendre durant le stage et de m’envoyer ensuite.
N’hésitez pas à me faire passer vos photos pour que je puisse les placer sur cet article et ainsi permettre à chacun de les télécharger.

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 − 6 =