Arts martiaux et botanique – La santé


Arts martiaux et botanique : le retour !

Nous venons de rentrer du stage annoncé dans cet article et si j’en crois les quelques messages que j’ai reçus ce matin, les participants et les intervenants sont rentrés ravis de ces 3 jours passés ensemble.

La botanique

Alain CRETONAlain a su brillamment faire le lien entre les plantes de santé et leurs relations avec les hommes au cours des siècles, tout en réussissant à s’inscrire dans le contexte de l’énergétique chinoise, avec lequel il n’est pourtant pas familier.
Nous avons ainsi pu aborder les notions de l’interdépendance non seulement entre les plantes, les arbres et leur système racinaire, les champignons ou les insectes mais aussi souligner que cette interdépendance est évidente dans les relations entre l’homme et toutes les espèces vivantes, dont il fait partie.
En d’autres termes, Alain a su nous démontrer qu’en agissant sur n’importe quelle de ces espèces, nous exercions une influence sur toutes les autres et que s’alignant en cela sur un des concepts importants de l’énergétique chinoise, nous pouvions soigner, renforcer, aimer mieux une partie du vivant tout en agissant sur une autre de ses parties.
De plus, Alain nous a expliqué (et démontré grâce à ses petits plats et tisanes servis au cours du stage) qu’en intégrant l’usage des plantes dans notre quotidien, non seulement nous nous faisions du bien mais que nous participions aussi à leur renouvellement et donc à la continuité du vivant (en abordant la notion de contrainte poussant la plante à se reproduire).
En allant encore un peu plus loin, nous avons ainsi pu comprendre combien les notions de contraintes, de vie et de mort (donc de cycle) s’inscrivaient dans le vivant, rejoignant de façon évidente les concepts présentés par le Yin Yang de l’énergétique chinoise, dont les arts martiaux nous affirment qu’il faut en comprendre le sens pour pouvoir avancer au sein de nos pratiques.

Les arts martiaux

Brice, tout aussi brillamment (quand on a suivi le stage, on sait que ce mot signifie bien plus que sa simple définition littérale), nous a présenté les concepts des 8 trigrammes du Yi King (Livre des mutations) et des 5 éléments  et de l’énergétique chinoise, reliant cette présentation au Zohar issu de la Kabbale. Il nous a ainsi conduit au fur et à mesure de son cheminement théorique vers un début de compréhension des relations entre l’Homme et sa nature divine, de l’Univers et de ses lois fondamentales, des arts martiaux en tant qu’une des voies permettant de mieux comprendre et d’expérimenter ces apports théoriques et en reliant tous ces concepts avec le thème du stage : la santé.
Personnellement il va me falloir du temps pour digérer et tenter d’approfondir tout cela, mais j’ai eu le sentiment qu’on m’invitait à rentrer dans une maison dont chacune des fenêtres me présentait un paysage différent composant le même monde.
Je souhaite maintenant explorer chacun de ces paysages en partant du principe que la maison c’est moi, que ces fenêtres s’ouvrent sur chacune des disciplines théoriques et pratiques abordées durant ce stage. Je ressens aujourd’hui l’impérieuse envie de consacrer mon temps à l’exploration de ces paysages.

Les participants

Pour que ce stage existe, pour qu’Alain et Brice puissent nous présenter leurs disciplines et leur cheminement personnel en lien avec ces disciplines, tout en faisant preuve de la pertinence et de la générosité dont nous avons bénéficié, il fallait que les personnes inscrites à ce stage fassent preuve d’attention, de confiance, d’engagement, d’intelligence (au sens de l’adaptation et de l’ouverture d’esprit). Il fallait que les intentions de chacun et de chacune permettent une émulation positive au sein du groupe, autorisant ainsi Brice et Alain à déposer leurs trésors au cœur  de chacun de nous.
Merci donc à Anthony et Nathalie, Florence, Rachel, Sandrine, Julie et Raphaël, Benoit, Sophie et Charles-Eric, Chandra, mention spéciale à Toran, 8 ans, le fils de Brice et de Chandra, pour sa patience, sa gentillesse et sa communicative joie de vivre.

Remarque personnelle

Au risque de paraitre un tantinet barré, je souhaite souligner le point suivant : S’il y a bien quelque chose que l’on a pu percevoir et ressentir au cours de ce stage, c’est la notion d’amour. A travers les aides apportées durant les temps de vie quotidienne, les postures de chacun, les mains tenues entre ceux qui s’aimaient déjà avant d’arriver au stage, les échanges de mots, de regards, les attentions et les intentions portées entre les participants, les patiences et même les impatiences, les intelligences et les savoirs offerts et reçus, nous avons pu constater que les sujets évoqués emplissaient chacun de quelque chose de lumineux.
Nous avons évoqué la notion de champs vibratoire, je suis personnellement convaincu que chacun de nous avons pu vivre l’expérience d’une vibration qui s’est élevée au fur et à mesure des apports théoriques et pratiques.
En tant qu’organisateur du stage, je suis donc ravi d’avoir pu observer tout cela. En tant que participant, comme je l’ai dit plus haut, je vais maintenant continuer mon chemin en espérant qu’il m’amènera à recroiser le vôtre, de temps en temps.

Quelques souvenirs

Vous trouverez ci-dessous quelques photos, celles que j’ai prises, j’espère que vous ne me tiendrez pas rigueur pour mon manque de talent.
J’enrichirai cet article dans les jours qui viennent des photos que les participants voudront bien me transmettre.

Les photos de Sandrine

Les photos de Benoit

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 6 =