Quel nom étrange…


Le réseau

connexionsBien que le mot « réseau » n’apparaisse pas immédiatement dans la dénomination de la société Arkhanim, cette notion est un fondamental de ce projet, reposant sur la mutualisation des moyens, des compétences et des relations.
Étymologiquement, le mot « réseau » nous vient du latin « retis », à savoir « filets ».
Nous serons attentifs à ce que le réseau Arkhanim favorise l’autonomie plutôt que la dépendance. Nous souhaitons la mutualisation des moyens et des relations dans un espace de liberté, de tolérance et d’engagement.
Le réseau sous entend la générosité, la solidarité, la diversité, la curiosité…

Arkhanim

ArkheArkhanim a été construit à partir de « Arkhè » et de « Anima ».

  • « Arkhè » est un concept issu de la philosophie de la Grèce antique. Il comprend les idées de commencement, de commandement et d’autorité, comme dans « faire autorité », qui ne signifie pas poser un acte de pouvoir mais faire preuve de compétence. La notion de commandement étant liée au fait d’entreprendre : celui qui agit est maître de son action. Plusieurs mots grecs issus de Arkhè ont le sens de maison, d’archive et de mouvement initiateur.
  • « Anim » de « Animation » est issu de l’indo-européen « An-« , signifiant respirer ; Anima, en latin, signifie le souffle ou l’âme. Ainsi le souffle, l’âme, se conjuguent afin de former le « sens » de nos actions.

Arkhanim représente donc les notions « d’action en conscience », de mémoire, de mouvement, de confiance, d’apprentissage, de respiration…

L’Anarchie

La-zone-du-dehors-640x321Cette sonorité peut s’entendre dans Arkhanim. Ce léger écho a sa place dans notre partition, dans ce qu’il sous entend de liberté, d’égalité, d’organisation non hiérarchique mais collégiale. Nous tentons de représenter ces notions à travers une série d’articles et de médias au sein de « la zone du dehors », un espace de ce site en référence au livre d’Alain Damasio.

La Zone du Dehors représente le travail sur soi (il faut lire le livre !), l’acceptation du doute, la fantaisie, l’engagement, le militantisme, la réflexion, la discussion, le questionnement…