Les valeurs ? Késako ?


Quand on s’intéresse à l’animation telle que nous la pensons à Arkhanim, il est plus juste de parler d’animation socioculturelle.
En vrac, quelques notions liées à l’animation socioculturelle : travail social, éducation populaire, développement personnel, développement local, projets collectifs, activités de loisirs et d’éducation, développement des relations sociales, augmentation de l’autonomie, esprit critique, engagement, militantisme, libre expression…
Au delà de la dimension socioculturelle de notre philosophie de vie et de travail, nous cherchons aussi à développer ou entretenir notre rapport à l’environnement. Non seulement dans l’idée de le connaître mieux en s’y intéressant, en le cotoyant mais aussi en vivant grâce à lui une relation nouvelle avec les éléments du quotidien de l’ère moderne.

Nos valeurs revendiquées ici touchent donc à de nombreux domaines d’activités et implique la confrontation à de nombreuses problématiques.
Il s’agit là de diversité, c’est notre cœur de métier. Ces valeurs sous-tendent nos actions, nos réflexions, nos engagements et donc notre façon de travailler.

Dans cet esprit, ce ne sont pas les domaines d’activités qui réunissent les membres du Réseau Arkhanim, mais bien les valeurs auxquelles ils sont attachés et leur envie de travailler conjointement. Quelques exemples : « La « collégialité totalitaire » (cette notion est à développer au cours de discussions oisives en général tard dans la nuit), la laïcité, la liberté d’expression, la « désobéissance harmonieuse » (là on est encore plus tard), la générosité, la tolérance, la solidarité, les droits de l’Homme avec un grand H mais aussi des hommes, des femmes, des enfants, le respect mais aussi la rencontre avec la nature et l’environnement, la passion pour les loutres, les BD, la musique, le cinéma, la littérature, liste non exhaustive, …