Les mineurs étrangers isolés : Urgence !


Mineurs étrangers isolés : un état d’urgence

La présence de mineurs étrangers isolés en France et plus particulièrement dans les Alpes Maritimes, est une réalité.
La question est : comment cette réalité et les problématiques qu’elle suscite sont-elles gérées ?
J’ai hésité avant de rédiger cet article, qui est aussi une forme de prise de position impliquant notre structure.
Mais au sein du réseau Arkhanim, les valeurs que nous tentons de représenter et d’appliquer dans notre travail et dans nos vies ne permettent pas de rester muets.
Il semble que nous vivions un temps, il y en a eu d’autres auparavant, dans lequel les prises de position sont même essentielles à la pérennisation de certains de « nos » droits (ceux de l’Homme).

Reportages et témoignages en pagaille

Mineurs étrangers

Image parue dans l’article du Monde présenté ci-dessous.

Nous avons déjà communiqué, par le biais de notre partenaire Habitat et Citoyenneté, à propos de la situation des réfugiés, plus que préoccupante, à Vintimilles en Italie.
Aujourd’hui nous relayons le message de plusieurs associations concernant la situation des mineurs réfugiés.
En effet, si la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant (1989), le droit commun de la protection de l’enfance et même les dispositifs spécifiques aux mineurs isolés étrangers stipulent tous que l’état doit prendre en charge ces enfants, il en va autrement actuellement dans les Alpes Maritimes.
Tous les membres actifs actuellement de ces associations (et de nombreuses autres) peuvent témoigner de la présence de ces enfants sur le sol français. Le reportage de Jean-Sébastien Desbordes diffusé sur France 2 concernant Loza n’en est qu’un exemple.

Voir le reportage concernant l’histoire de « Loza »

Au delà des témoignages individuels locaux, d’autres éléments permettent d’en prendre connaissance et de les vérifier, dont des témoignages de journalistes, des reportages, des articles de presse :

  • Article du Monde rédigé par Maryline Baumard, paru en août 2016 concernant la gestion des mineurs étrangers isolés en France par la police française.
  • Article paru dans 20minutes concernant la position d’Eric Ciotti, alors Président du conseil général des Alpes Maritimes.
  • Un article paru en janvier 2014 dans le Parisien, annonce que déjà à l’époque le problème était présent. Eric Ciotti avait alors signé un arrêté de suspension d’un mois de tout accueil d’urgence dans le foyer de l’enfance départemental. Devant l’impuissance de l’A.S.E à accueillir le flot d’enfants réfugiés, aucun plan de gestion de l’urgence n’est cependant proposé.
  • Voici le témoignage de Rozenn Le Berre, éducatrice auprès de mineurs isolés, un long texte paru sur le site de Libération.fr, dans lequel beaucoup de questions pratiques sont abordées.
  • Enfin, un article paru sur mediapart, dénonçant « la tragédie de la prise en charge des mineurs isolés à Paris ».

L’appel à la conscience

Vous trouverez ci-dessous un communiqué émis par l’association Roya Citoyenneté, cosigné par la LDH06, ADN, RESF06, Cimade06 et bien sûr Habitat&Citoyenneté.
Vous voulez aider ? Copiez le lien de ce communiqué (clic droit sur le communiqué), faites-le passer autour de vous, sur votre réseau social, sur votre blog, parlez de ces situations à vos amis, lors de l’apéro ou de la pause, éveillez les consciences, défendez la tolérance, la solidarité…
communique-mineurs-etrangers

Laisser un commentaire