Classe verte : les retours


Comme annoncé dans cet article, Arkhanim a organisé et animé la classe verte d’une classe CM1/CM2 de l’école Saint-Georges à Villeneuve-Loubet.
Aux dires de tous, ce fut une bonne semaine.

Comme prévu, le séjour s’est déroulé au Hameau de la Minière, aux portes du Parc du Mercantour.
Ce lieu d’hébergement est géré par l’association Neige et Merveilles.

Nous étions logés dans le bâtiment Authion, dans lequel nous étions le seul groupe.
Notre salle de classe se trouvait au rez-de-chaussée du bâtiment, tandis que les chambres se situaient à l’étage du dessus.

Chaque matin, nous prenions un moment pour nous réveiller, nous faire du bien, préparer notre corps à la journée, grâce au « réveil des articulations » et à « l’auto-massage » de François.

Les repas étaient pris au restaurant du hameau, à quelques minutes de marche, nous donnant ainsi le sentiment de vivre réellement dans la montagne, auprès des arbres et des fleurs, resplendissantes à cette époque de l’année.

Concernant le programme en lui-même, il a été respecté (Voir ce document).
Les enfants ont donc eu l’occasion de fabriquer des baumes de soin (Contuchoc pour les coups et hématomes et Cicapaise pour les éraflures et très légères plaies) qu’ils ont pu ramener chez eux.
Nous avons aussi eu l’occasion de cuisiner des tourtons, avec les plantes que nous avions cueillies le matin même.

Plusieurs balades nous ont amenées à travailler sur l’identification des plantes, apprenant au passage leur mode de reproduction, leurs défenses, leurs particularités (l’histoire du Troll, quel bon souvenir, ou bien encore « la belle idiote », savoureuse anecdote), leurs histoires…

Et par ce biais, c’est de l’homme et de ses sociétés dont nous avons parlé.
En effet, nous étions accompagnés d’Alain et de Camille, respectivement ethnobotaniste et géologue, tous deux accompagnateurs moyenne montagne. Ils ont tout au long de la semaine mis en lien leurs connaissances de la montagne en générale et de la flore en particulier avec l’Homme, ses habitudes de vie, sa démarche environnementale, son bien être…

Alain, Camille et Sophie, en compagnie des enfants

Chaque fin d’après-midi, durant une heure environ, l’enseignante faisait le point de la journée avec les enfants et préparait et enregistrait le message destiné aux parents, vérifiait les herbiers.

Et chaque soir, bien sûr, une courte veillée nous donnait l’occasion de partager quelques moments de jeux. Nous avons reçu la visite de la sorcière de la Valmasque, passé une soirée autour d’un feu en extérieur, sans oublier la traditionnelle « boum » du jeudi soir venant clôturer le séjour.

Laisser un commentaire